q
Fingers of pure hell is a traditional high quality limited print editions. Self-publishing company created in 2011. Specialised in black and white photography.
FOLLOW US and get updates on available orders and new release crafted projects.
Pierre B. | Regard sur Mati
18300
page,page-id-18300,page-template,page-template-full_width,page-template-full_width-php,ajax_fade,page_not_loaded,,qode_grid_1200,side_menu_slide_with_content,width_470,qode-theme-ver-9.1.3,wpb-js-composer js-comp-ver-4.11.2.1,vc_responsive

Regard sur Mati

À Mati, la nuit du 23 au 24 juillet 2018  fut le théâtre d’un terrible incendie,  qui sera le plus meurtrier d’Europe depuis 1949, faisant un bilan de 93 victimes.
Mati, 40 km au nord-est d’Athènes.
5260 hectares brûlés en quelques heures, en 10 minutes  la station balnéaire est atteinte.
1046 maisons brulées, 500 véhicules calcinés, 93 personnes ont péri, 25  sont portées disparues.
À une vitesse de 40KM/H, les flammes de 30 mètres de haut, ont dévoré les lieux.
Ne laissant que désolation, dans ces paysages de plus en plus touchés par la violence toujours plus forte du feu.
Les débris carbonisés, ne freinent ni caméramen « envoyés spéciaux », ni photographes de presse, qui s’y bousculent.
Un propriétaire local , spectateur du désespoir, assis tout près de ce qu’il reste de son habitation, observe hagard, les allées et venues des journalistes.
«  Eurovision » me dit-il, en pointant du doigt  les journalistes micro à la main allant de la cuisine a la salle de bain en passant par la chambre des enfants, enfin ce qu’il en reste.
Comprenant son mal-être, ajouté au viol de sa propriété, 48h auront été nécessaires pour revenir sur les cendres, tandis que l’info avait déjà été relayée aux quatre coins du monde.
Sans vouloir faire plus de dégâts, j’ai clairement pris le parti de photographier en noir et blanc et composer au milieu d’un environnement où la vie a disparu où le silence suffit pour comprendre. Un reportage  sur l’invraisemblable beauté du silence, celui qui vient après le désastre où la vie et la nature n’ont plus qu’à reprendre.
« Regards sur Mati » est une série pudique entre le Photojournalisme et La Photographie, une manière de faire face à la tragédie. Une façon d’anticiper l’histoire, une réflexion sur le futur.
Ma compassion est immense, voyez de vos yeux. Y être est une façon de comprendre, une photo est un moyen de vous le dire.