Tous les ans depuis bientôt soixante ans, les amateurs de pêche sur glace lancent leur ligne au lac du Guéry dans les conditions du Grand Nord

Au beau milieu du lac du Guéry, entièrement gelé cet hiver. L'étendue d'eau perchée à plus de 1.200 mètres dans le Massif central attire chaque année plusieurs centaines de personnes qui s'adonnent à la pêche blanche, une technique attribuée aux Canadiens. Cette partie de pêche unique en France se déroule le premier week-end de mars. Tout le long des bords du lac, de petits groupes s'affairent autour de trous creusés dans la glace. Ils y glissent leurs lignes en attendant que ça morde. La proie? Des bancs de truites qui grouillent sous le gel.

Lac de Guery
Mars 2018
Mont Dore / Fr

Les plus assidus arrivent dès le vendredi pour creuser les trous aux meilleurs emplacements. Ils sont plusieurs grappes de courageux à cogner contre la glace à coups de barre à mine ou de tarière, sorte de masse en forme de tournevis. Les tronçonneuses, longtemps privilégiées, ont été bannies pour des raisons écologiques. Une fois l'excavation terminée, les pêcheurs plantent à côté une croix barrée de leur nom.

On croirait la banquise. Au milieu des vagues de brume, on ne distingue pas son ombre. On s'attendrait à ce que des Inuits surgissent du blizzard
Vague de brume
Mars 2018
Mont Dore/ Fr
Lac de Guery
Mars 2018
Mont Dore/ Fr
Truites du lac
Mars 2018
Mont Dore / Fr
voir suivante
le traquenard